La presse de Voies Navigables de France

Repli du transport fluvial en France en 2015

Selon les résultats publiés par le gestionnaire du réseau, Voies Navigables de France, le transport fluvial de fret en France affiche un recul en 2015, aussi bien en tonnages qu’en prestations.

Avec un total de 54 Mt transportés en 2015 et un peu moins de 75 millions de tonnes/kilomètres (t/km), le transport fluvial de fret sur le réseau français enregistre un repli de 5 % en tonnage et de 3,7 % en prestations comparativement à l’année 2014. Dans son communiqué diffusé le 16 février 2016, Voies navigables de France (VNF) indique que les résultats du "secteur du fret présentent de fortes disparités des trafics par filière mais aussi par bassin de navigation".


L'évolution par filières

  • La filière agroalimentaire est la seule à afficher une évolution positive avec 14,8 Mt (+4,2 %) et 2,52 Mt/km (+7,1 %). Il s’agit d’un trafic record, souligne VNF.
  • À l'inverse, la filière des matériaux de construction, l’une des plus importantes pour le transport fluvial, se replie à 19,5 Mt (-7,1 %) et 1,49 Mt/km (-10,3 %). "Ce recul s’explique par la mauvaise santé globale du secteur du BTP depuis quelques années. Néanmoins, un frémissement depuis l’automne permet d’envisager avec plus d’optimisme l’année à venir", relève VNF.
  • Pour les résultats de la filière énergie (6,8 Mt, -11 % et 897,7 Mt/km, -7 %), VNF relève des évolutions divergentes entre les produits pétroliers (+8,1 % en t/km) et ceux issus du charbon (-28,6 % en t/km), suite à la fermeture de trois centrales thermiques en Ile-de-France et la poursuite de la réduction de l’activité du secteur sidérurgique en Lorrai­ne.
  • La filière chimique et engrais (3,8 Mt, -8,8 % et 576 Mt/km, -8,1 %) "pâtit de la fermeture de la raffinerie Petro­plus de Petit Couronne entraînant à la baisse l’activité globale des transports de produits chimiques (-13,4 %, et -1 % hors impact spécifique de la fermeture de la raffinerie), avec de meilleurs résultats pour les engrais (+0,3 % en t/km)".
  • Enfin, avec 550 000 EVP, le transport de conteneurs est en déclin de 1,3 % en 2015.


L'évolution par bassins

Selon VNF, "la situation apparaît contrastée suivant les bassins de navigation avec une hausse assez sensible de l’activité sur le Nord-Pas-de-Calais (+ 6,5 %) et le Rhône (+ 2,9 %). À l’inverse, la situation du Rhin s’est détériorée (- 10 %) du fait du phénomène de basses eaux particulièrement important en fin d’année. La situation de la Seine apparaît intermédiaire (- 1,6 %)".

Plus globalement, le réseau du Nord présente une progression en tonnage (+3 %) et un recul en t/km (-0,3 %). Il en va de même pour le bassin Rhône-Saône. La Moselle souffre (-15,6 %) et le bassin Seine-Oise est à la peine (-4,3 %).


Bonne santé du tourisme fluvial

Enfin, VNF met en avant les résultats du tourisme fluvial avec "une croissance de ses recettes issues des ventes de vignettes de 4 % qui s’explique par un renforcement de la flotte de bateaux sur tous les bassins de navigation en France. La filière des bateaux de croisière connaît une croissance exceptionnelle de 15 %".

VNF va moderniser les voies navigables à grand gabarit pour favoriser le fret fluvial

22 fevrier 2016

 

 

L'établissement public Voies navigables de France (VNF) a annoncé lundi qu'il allait consacrer l'enveloppe de 70 millions d'euros débloquée par l'Etat à la modernisation des voies à grand gabarit, en faveur du fret fluvial.

Paris, 22 fév 2016 (AFP) - L'établissement public Voies navigables de France (VNF) a annoncé lundi qu'il allait consacrer l'enveloppe de 70 millions d'euros débloquée par l'Etat à la modernisation des voies à grand gabarit, en faveur du fret fluvial.

Le ministère a annoncé le 8 février avoir débloqué 150 millions d'euros supplémentaires pour l'entretien des réseaux routier et navigable, dont 70 millions pour l'entretien des équipements fluviaux.

"Grâce à cet apport exceptionnel (...), le budget global d'investissement de VNF sur le réseau atteindra les 156 millions d'euros en 2016 (hors projet Seine-Nord Europe)", souligne VNF dans un communiqué, dressant une liste des travaux prévus.

"Les opérations rendues possibles par ce plan exceptionnel d'investissement porteront en premier lieu sur la modernisation et la sécurisation des voies à grand gabarit, en faveur du fret fluvial et de son développement, et concerneront aussi le petit gabarit, au travers d'opérations de mise en sécurité et de restauration des canaux", poursuit VNF.

"Ce plan d'investissement exceptionnel, qui vient s'ajouter aux 20 millions du plan d'investissement pour la restauration des voies navigables débloqué à l'été 2015, démontre l'engagement du gouvernement pour la voie d'eau", s'est félicité Marc Papinutti, directeur général de VNF, cité dans le communiqué.

16 juillet 2015

Chèr(e)s collègues de la DTBS,

C'est par voie de presse de " l'antenne.com " du 13 février dernier, que l'on apprend que VNF nomme trois nouveaux directeurs territoriaux :

" Chez Voies Navigables de France (VNF), trois nouveaux directeurs territoriaux, nommés par le directeur général Marc Papinutti, vont prendre leurs fonctions dans les directions Sud-Ouest, Nord-Est et Nord-Pas-de-Calais entre le 1er août et le 1er septembre.

Ainsi, Jean Abèle, 56 ans, occupera à compter du 1er août les fonctions de directeur territorial Sud-Ouest en remplacement de Patrick Butte qui prend sa retraite. Ingénieur en chef des travaux publics de l'État, il est actuellement directeur de projet "Énergies renouvelables" auprès du directeur général de VNF.

Benoît Rochet, 33 ans, prendra à compter du 24 août les fonctions de directeur territorial Nord-Pas-de-Calais en remplacement de Jean-Pierre Defresne, parti à la retraite. Ingénieur du Corps des Ponts, des Eaux et Forêts, il occupe actuellement le poste de directeur général adjoint en charge du Pôle technique, au Conseil général de la Vendée.

À compter du 1er septembre, Didier Dieudonné, 51 ans, occupera les fonctions de directeur territorial Nord-Est en remplacement de Corinne de La Personne, nommée directrice des ressources humaines et des moyens de VNF le 9 février 2015. Ingénieur en chef de catégorie exceptionnelle de la fonction publique territoriale, il est actuellement en détachement au Port autonome de Strasbourg. " (source l'antenne.com du 13/07/2015)

Une nouvelle information découverte par votre syndicat UNSA.

Syndicalement différents,

La section UNSA - VNF - DTBS

Plan gouvernemental pour l’investissement sur les routes et les voies navigables:
 
 
 
 
 

 

15 Avril 2014

  • Le nouveau CA de VNF s'est réuni pour la 1ère fois le 20 mars 2014 à Béthune

VNF - Voies Navigables de France - 25/03/2014 11:27:55


La loi du 24 janvier 2012 a créé l'Etablissement public à caractère administratif Voies navigables de France (en lieu et place de l'établissement public à caractère industriel et commercial), qui regroupe aujourd'hui 4588 personnels (plafond d'emploi), comprenant les services de l'établissement préexistant et les services de navigation de l'Etat auparavant mis à la disposition de VNF.

L'installation du nouveau conseil d'administration de VNF, le 20 mars 2014 à Béthune, marque l'achèvement de cette réforme. Avec désormais 26 membres, il s'équilibre entre représentants de l'Etat (9), personnalités issues du monde des transports, des collectivités ou de l'environnement (9) et représentants des personnels de VNF (8).

Lors de sa première séance, le conseil d'administration de VNF a voté le budget 2014 de l'établissement. Grâce à une subvention de l'AFITF de 30 millions d'euros, le montant des investissements pour la modernisation du réseau fluvial géré par VNF s'élèvera cette année à près de 169 Meuros.

Après avoir entendu le rapport des commissaires aux comptes, il a approuvé les comptes 2013. Il a également recréé le comité d'audit, la commission consultative des marchés et le comité de suivi de Rives et Développement (RSD, filiale de VNF commune avec la Caisse des Dépôts). Il est à noter que les représentants du personnel ont été intégrés dans ces deux derniers comités.

Le conseil d'administration de VNF a, enfin, été amené à se prononcer sur sa présidence. A l'unanimité, il a proposé au Ministre délégué aux Transports, à la Mer, à la Pêche la nomination de Stéphane Saint-André, député-maire de Béthune, nommé administrateur de VNF par arrêté en date du 27 janvier 2014 au titre des personnalités compétentes en matière de transport ou d'aménagement du territoire. M. Saint-André sera donc prochainement auditionné par les commissions parlementaires compétentes.


Stéphane Saint-André, futur Président des Voies navigables de France?

3 Février 2014

Béthune: Saint-André futur président des Voies navigables de France?

 

C'est par voie de presse que le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé ce lundi 3 février qu'il proposerait, lors du prochain conseil d'administration des Voies navigables de France (VNF) la présidence de VNF au député-maire de Béthune, Stéphane Saint-André.

"Ce serait une vraie reconnaissance pour Béthune et pour la tradition batelière", explique le principal intéressé, qui prendrait ainsi la place d'Alain Gest.

Mais, qui est Stéphane Saint-André ? Qui sont les nouveaux membres du Conseil d'Administration pressentis par Frédéric Cuvillier ?

Quelles sont leurs couleurs politiques ? Leurs parcours professionnels ? Leurs compétences ?

L'UNSA-DTBS s'est procurée un extrait du "bulletin quotidien du 4 février 2014 du Premier Ministre" pour vous apporter les réponses.

Retrouvez ce document sur la pièce jointe, ci-après :

14-02-04-presidence-vnf-bulletin-quotidien-pm-du-04-02-2014.pdf 14-02-04-presidence-vnf-bulletin-quotidien-pm-du-04-02-2014.pdf

 

 


Syndicalement différents

La section UNSA-DTBS

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 14/03/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site