Actualité financière

1 septembre 2014

Hausse du RSA

Pour la deuxième fois de l'année 2014, le RSA "socle" (Revenu de Solidarité Active pour les personnes sans ressources) augmente. A partir de ce lundi, le revenu minimum des bénéficiaires exclus de tout emploi passe à 509,30 euros par mois, pour une personne seule, à 763,95 euros pour un couple sans enfant et à 1069,53 euros pour un couple avec deux enfants, soit une hausse de 2%.


D'autre part, le RSA "activité" (qui intervient en complément à un petit salaire) est également revalorisé, dans une proportion qui varie selon les cas. Au total, plus de 2,3 millions de foyers métropolitains et d'outre-mer seront concernés par l'une ou l'autre prestations. Une première augmentation de 1,3% au 1er janvier dernier avait déjà eu lieu, en lien avec l'inflation.


 

Le prix du gaz en légère baisse

Au 1er septembre, le tarif réglementé du gaz baisse de 0,4% pour les foyers chauffés au gaz et de 0,2% pour ceux qui utilisent également le gaz pour l'eau chaude et la cuisson, soit une baisse moyenne de 0,43%, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE).


Cette baisse porte à 6,8% la diminution des tarifs du gaz depuis janvier. Mais de nouvelles hausses sont envisagées par la CRE : "Au regard de l'évolution des prix sur les marchés de gros du gaz, la CRE ne peut exclure une augmentation des tarifs réglementés de vente dans les prochains mois"dans les prochains mois.

 


Le renouvellement de permis devient payant
 
La démarche était jusqu'alors gratuite, elle coûtera désormais 25 euros à toute personne souhaitant renouveler son permis de conduire en cas de perte ou de vol. C'est le timbre fiscal permettant la remise d'un nouveau permis qui sera facturé à hauteur de cette somme.
 
Cette mesure fait partie de la Loi de finance rectificative :"En cas de non-présentation du permis de conduire en vue de son renouvellement, celui-ci est soumis à un droit de timbre dont le tarif est fixé à 25 euros".

 


SNCF : réduction de la durée de validité de certains billets
 
La réduction concerne les billets TER et Intercités. Ceux-ci ne seront valables désormais que pendant 7 jours, au lieu de 61. Selon la SNCF, le but est de "lutter contre la multi-utilisation des billets".
 
Les usagers pourront tout de même acheter leur billet à l'avance s'ils précisent la période de validité qu'ils souhaitent, bien que 80% des voyageurs en train régionaux (TGV exclu) achètent leur billet la semaine précédant leur voyage. La mesure est contestée par la Fédération nationale d'usagers des transports.
 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 01/10/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site